IMG_4007

Aux origines du voyage il y a une envie, un désir voire parfois même un rêve…

Puis, l’excitation monte au fur et à mesure que la date du départ approche…Et enfin, nous voilà à bord d’un bus, d’un train, à regarder les paysages et les scènes de vie défiler, à prendre en mal notre patience durant ce trajet, qui semble parfois interminable…

A l’arrivée, le coup de foudre n’est pas forcément au rendez-vous et la première impression est parfois décevante – Comment ? ce n’est pas le feu d’artifice tous les jours ?

Mais la nuit est passée par là, balayant d’un revers de la main les a priori et les attentes.

Ne reste qu’au petit matin la curiosité à l’état pur et la magie peut alors opérer…

C’est pour toutes ces étapes que j’aime autant les voyages et à Nong Kiauw, dans le Nord Est du Laos, j’ai vécu tout celà. Après quatre heures d’un trajet mouvementé, nous débarquons dans ce petit village, qui à première vue, me semble être dénué de charme, il faut dire aussi que nous venions de quitter Luang Prabang...Je ne sais pas si c’était la fatigue du voyage ou le temps grisâtre, mais le cadre, bien que boisé, ne me semblait pas aussi enchanteur que le laissaient supposer des photos vues sur la toile.

Puis au petit matin, il y a cette vue incroyable de notre chambre, ce rideau de brume qui semblait me murmurer d’arrêter de faire l’enfant gâtée et de laisser tomber toutes mes idées reçues pour savourer l’instant présent. Je n’avais donc plus qu’une hâte après le petit déjeuner englouti : pénétrer dans la brume et percer son mystère !1IMG_4111 copyNous décidons malgré le temps incertain, de monter sur le point de vue qui domine le village de 450m, en espérant que la brume se dissipera au fur et à mesure. Le sentier est très bien aménagé mais c’est une zone qui n’a pas été entièrement déminée, soyez donc prudents, ne sortez pas du chemin tracé. Je vous conseille aussi de faire la ballade le matin, car même si le trajet se fait majoritairement sous les arbres, la température grimpe vite par ici !

L’humidité ce jour là est à son apogée, recouvrant rapidement mon objectif de buée…

IMG_3844La ballade vous fera passer à travers une forêt tropicale dont le silence est interrompu seulement par des bruits étranges des insectes et des oiseaux.
IMG_3895IMG_3853 copyAu bout d’une heure et demi de montée, nous atteignons enfin le sommet et par chance, la brume commence à se dissiper et dévoile au fur et mesure ses trésors : des champs de rizières par ici, une courbure du fleuve Nam Ou par là, le spectacle est vraiment grandiose et se passe de tous les mots…ou presque, car sur la rambarde en bois , un certain Chris de Melbourne a écrit ceci :

« Life is a daydream, a moment arises, a moment fades, a moment becomes a memory »

IMG_3981IMG_3915IMG_3916IMG_3945IMG_3944IMG_3930Bon, désolée de retomber sur terre mais je continue le récit de cette lumineuse journée : reboostés par cette belle promenade, nous décidons après le déjeuner de nous aventurer dans le village, en prenant des petits chemins par hasard, sans plan ni objectif…

La nature a ce don magique de vous conquérir le coeur sans long discours ni artifice, et ces scènes de vie rurale figurent parmi mes plus beaux souvenirs du Laos…
IMG_3736 copyIMG_3816IMG_4145 copyIMG_3781IMG_4171IMG_3819IMG_3769IMG_4164IMG_3759IMG_4107 copyVous voyez ces petites maisons sur pilotis disséminées dans la verdure ? C’est précisément là que je vous conseille de loger, au Nong Kiau Riverside, en espérant pour vous que la brume sera aussi au rendez vous !IMG_3772IMG_3762IMG_4134 copyIMG_4159