Loading...
X

Chimères et licornes au Musée Gustave Moreau

IMG_5661 copyCela fait longtemps que je désirais visiter le musée Gustave Moreau mais à Paris, il y a tellement d’expos et de ballades à faire que j’ai laissé le temps filer et ne l’ai pas mis en haut de mes priorités. Mais suite à mon article sur le musée Bourdelle, vos commentaires  m’ont définitivement convaincue de le visiter au plus vite.

De nombreux articles sont consacrés à ce musée et je ne vous présente plus l’emblématique escalier à vis qui relie les deux grands ateliers. L’ayant maintes fois vu en photo, je ne peux pas vraiment parler de découverte, mais il faut reconnaître qu’en vrai il est tout simplement sublime. IMG_5676

La production de Gustave Moreau est tellement colossale ou alors les ateliers trop petits, que pour gagner de la place, les dessins (plus de 5000  !) sont rangés dans des armoires à volets, n’hésitez donc pas à utiliser les tabourets mis à votre disposition pour les feuilleter à votre rythme.

Je ne sais pas pour vous, mais me concernant, j’aime regarder de très près les peintures pour apprécier les détails et les textures, j’ai donc regretté que certaines tableaux ne soient pas bien visibles car accrochés en hauteur, hors, la hauteur sous plafond est de 7 m…donc si vous avez des jumelles, pensez à les apporter, si si !

IMG_5677 copy

Parmi tous les chefs d’oeuvre exposés, j’ai été très attirée par une peinture inachevée, réalisée en 1884 (date également de la mort de la mère de l’artiste)  et intitulée Les Chimères. D’inspiration mythologique, sa signification est très complexe, le carton de description mentionne que le tableau , sous-titré Décaméron satanique est sensé représenter  : « […] toutes les formes de la passion, de la fantaisie, du caprice chez la femme » (bon, je n’ai pas creusé la relation de l’artiste aux femmes, mais mon petit doigt me dit qu’elle ne devait pas être super détendue ! ).

On y retrouve les chimères et monstres mythologiques chers au peintre : licorne, bouc, sphinx et taureau ailé. Comme le tableau comporte très peu de couleurs, il invite à scruter longuement les détails et si vous aimez les motifs, vous vous régalerez à repérer les différents motifs floraux qui composent les vêtements des personnages centraux. En revanche, nous sommes ici sur un très grand format, la peinture mesure 2 m sur 2,3 m, je n’ai pas pu voir précisément la partie du haut, il me semble avoir repéré les contours d’une ville.

IMG_5657Le fait que le tableau comporte peu de pigment, fait encore plus ressortir la finesse des dessins et me rappelle la technique du filigrane utilisée dans l’orfèvrerie. Avec sa toile qui a viré au rose pâle, j’imagine tout a fait ce tableau reproduit sur une robe de haute couture en soie…
IMG_5659IMG_5656

Pour imaginer ce à quoi aurait pu ressembler le tableau mis en couleur, j’ai fait le rapprochement avec le célèbre tableau « Les Licornes ». Ce tableau est tout aussi beau mais vous ne trouvez pas que l’oeil est davantage guidé par les couleurs et moins par les détails et les motifs ?

IMG_5667IMG_5671

Bon, il faut savoir que je vous ai fait la visite à l’envers ! Avant d’accéder aux ateliers, vous passerez d’abord par les appartements familiaux du peintre.
IMG_5638 copy

IMG_5634Ma pièce favorite est celle du boudoir, qui, par son accumulation d’objets ressemble à vrai dire plus à un cabinet de curiosités.IMG_5641

Le musée Gustave Moreau est un incontournable à Paris, comme de nombreux ateliers et maisons de peintres, il a quelque chose d’émouvant car la présence de l’artiste y est presque palpable et les tableaux inspirés de la mythologie sont d’une extraordinaire délicatesse. Mais mon coup de coeur à Paris, reste définitivement le musée Bourdelle. Récemment, j’ai visité un musée vraiment exceptionnel, il est pour moi l’un des plus beaux musées au monde, il est en France mais pas à Paris, je vous en parle très prochainement…
IMG_5643
Musée national Gustave Moreau
14 rue de La Rochefoucauld
75009 Paris

Ouvert tous les jours sauf mardi


Vous aimerez peut être
24 observations on “Chimères et licornes au Musée Gustave Moreau
    1. traveling brunette

      Cette peinture en effet très onirique m’a vraiment fascinée justement parce qu’elle est inachevée : il est intéressant de voir ce qui était prioritaire pour lui et quand on regarde bien, le visage des femmes est juste esquissé alors que les motifs ou les bijoux assez aboutis…

       
      Reply
  1. La Châteleine

    L’ambiance de ce musée à l’air juste génial ! Je ne connaissais pas du tout et je sens que je vais y aller dans pas trop longtemps grâce à ton article ! La peinture inachevée est juste magique, on a cette impression qu’elle devait rester inaccomplie… et le petit cabinet de curiosité, oh là là !!

     
    Reply
    1. traveling brunette

      Mélanie, je ne connais pas encore très bien -et j’espère ne pas en rester là 🙂 – mais pour ce que j’ai pu découvrir de ton bel univers, je crois que ce musée va vraiment te plaire ! Lorsque tu dis que cette peinture devait rester inaccomplie, c’est exactement ce que j’ai ressentie en la voyant !

       
      Reply
  2. Temps H

    Je l’ai visité il y a quelques temps, j’avais adoré les deux ambiances différentes, des appartements et de l’atelier.
    Les peintures sont superbes, ce travail des détails sur certains tableaux sont juste surréalistes.

     
    Reply
    1. traveling brunette

      J’avais vu celui de la Licorne dans des livres ou sur internet, de le voir en vrai c’est toute autre chose je trouve, comme tu dis, le tableau est tellement dense que je n’en ai « retenu » je dirais qu’une petite partie…La photo me permet de revoir tranquillement les détails que j’ai aimés !

       
      Reply
  3. Camille

    J’étais tombée par hasard sur ce musée il y a un an de cela, j’en avais franchi la porte parce que je n’avais pas grand chose à faire ce jour là. Je ne connaissais même pas l’artiste, moi qui ai étudié l’histoire de l’art pendant plusieurs années…
    Je suis tombée sous le charme de cette bâtisse toute en hauteur, où semble se cacher quelque part encore l’âme d’un artiste en retrait.
    J’aime l’idée. J’aime cette entrée dans un univers entier.
    J’y retournerai prochainement, ton article m’a donné envie, et le fait que je n’ai même pas remarqué ces Chimères lors de ma première visite témoigne de mes lacunes !
    Merci pour ce partage. 🙂

     
    Reply
    1. traveling brunette

      De ce peintre, je connaissais Salomé et l’Apparition, que je n’avais vus qu’en photo, et franchement, je n’étais pas emballée (ni par le thème mystique ni les palettes de couleur). C’est en les voyant en grand format que j’ai vu le travail tout en finesse dans les détails et la richesse des couleurs et maintenant je trouve ces peintures fascinantes ! C’est dommage, les grands formats de ce peintre supportent mal la transposition sur un livre, il faut vraiment les voir en vrai, je te recommande donc d’y revenir et regarder les Chimères (il est juste à gauche de l’escalier à vis.)

       
      Reply
  4. CastillayLeon

    Belle découverte, je n’en n’ai jamais entendu parlé, pourquoi pas si un jour je vais sur Paris l’ajouter à la liste de mes visites. Les peinture inachevées ont toujours quelque chose de particulier.

     
    Reply
    1. traveling brunette

      Je te le recommande si tu aimes les musées intimistes, qui évoquent un véritable univers, j’aime bien aussi les grands Musées comme celui d »Orsay mais ils me touchent moins et je n’ai jamais compris pourquoi ces musées étaient toujours trop sombres !

       
      Reply
  5. Slow Down

    Je connais mal l’artiste mais ta description enthousiaste du musée donne envie d’aller lui rendre visite. Comme toi, le musée Bourdelle est l’ un de mes préférés, avec Jacquemard-André. J’attends avec impatience que tu nous dévoiles ce musée tant aimé!

     
    Reply
    1. traveling brunette

      Moi aussi je ne connaissais pas très bien mais je t’assure que de voir ces peintures en vrai c’est une toute autre histoire. En fait j’ai aimé le Musée Bourdelle particulièrement pour le lieu et là, c’est l’inverse, ce sont pour les oeuvres !

       
      Reply
    1. traveling brunette

      Merci Virginie. Pour les tableaux grands formats, je crois qu’il ne faut pas chercher à prendre le tableau dans son ensemble, ceux de Gustave Moreau sont tellement riches qu’il vaut mieux s’attarder sur les détails !

       
      Reply
  6. Charlie

    L’ambiance et l’atmosphère de ce musée font rêver! Un havre de paix et ces peintures sont tellement fines et belles…

     
    Reply
  7. Camille

    Je suis contente que le musée t’ai plu ! 🙂 J’avais moi aussi été subjuguée par la finesse du dessins, surtout dans les éléments ornementaux.
    Et jolies photos, merci de m’avoir replongée dans cette belle ambiance 🙂

     
    Reply

Leave Your Observation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *