loboNotre périple à New York touche bientôt à sa fin et nous voulons profiter  de la dernière journée pour découvrir devinez quel endroit ? Encore Brooklyn ! Nous changeons de mode de transport et prenons l’East River Ferry de Williamsburg qui va nous déposer directement à Dumbo. La balade en ferry permet d’avoir une vue superbe sur Manhattan et de passer sous le Brooklyn Bridge. A Dumbo, nous retrouvons le calme que nous avons apprécié dans les autres quartiers de Brooklyn et je tombe par hasard sur l’une de mes boutiques de déco favorites : West Elm !

A côté de l’embarcadère, la balade le long du Brooklyn Bridge Park vaut le détour, qu’on se le dise, Dumbo offre les plus beaux points de vue sur Manhattan et ses ponts (je n’ai pas mis de photos exprès pour que la surprise reste intacte si vous décidez d’y aller !).

Autre quartier de Brooklyn non loin de Dumbo : Brooklyn Heights.

brroklynheightEncore un quartier où il est très agréable de flâner, en revanche il est plutôt résidentiel donc pour déjeuner nous décidons de poursuivre jusqu’à Park Slope.

Et là, j’ai encore eu le coup de foudre, bon, je pense que le beau temps et les arbres en fleurs ont beaucoup contribué à cette impression d' »éternel printemps » qui donne le coeur léger et qui fait penser que tout est possible : genre « je vais m’installer ici ! ».

parkslope

Le long de la 5th avenue, vous trouverez de nombreuses boutiques : déco, bijoux, accessoires…  et n’aurez que l’embarras du choix pour le lunch. Nous avons été conquis par la déco du Kos Kaffe mais aussi le contenu de nos assiettes. J’ai pris un Banh Mi (oui, encore) mais cette fois ci veggie (au tofu mariné), servi avec des chips de patate douce, le tout bien sûr maison et d’une grande fraîcheur.

koscaffe

IMG_2832bis

caffeekosssandwichVoilà Brooklyn, c’est avec regret que je te quitte mais bon, je compte revenir très prochainement…

Mais ce n’est pas tout à fait fini : l’après midi nous retournons nous promener à West Village avant de rejoindre Chelsea où nous avions réservé via internet avant de partir, 2 places pour la pièce Sleep No More de la compagnie Punchdrunk.

Alors pour ceux qui ne connaissent pas cet OVNI, je dirais que ce n’est pas vraiment une pièce de théâtre malgré l’histoire qu’elle est censée évoquer : celle de Macbeth…Je dirais que c’est un mélange entre un happening, une visite dans un immense  cabinet de curiosité et… un spectacle de danse. Ce genre a en fait un nom : le théâtre immersif, un concept qui place le spectateur au cœur de la scène et lui permet d’être véritablement en interaction avec les acteurs. Si vous comptez la voir, ne lisez surtout pas la suite sous peine de vous ôter tout effet de surprise, qui est quand même le principe de cette pièce…

Après avoir déposé nos affaires dans les vestiaires, nous marchons le long d’un couloir dans le noir le plus complet pour arriver ensuite dans un petit cabaret, nous sommes accueillis par les acteurs/serveuses en costume des années 30, ils nous frôlent, nous touchent et  nous chuchotent des langoureux « hello darling », et là je me sens complètement intimidée et stupide et n’arrive même plus à baragouiner quoique ce soit. Mr B, lui saute sur l’occasion pour commander un Old Fashioned à la jolie serveuse au bar. Les rideaux en velours  rouge, la lumière tamisée, la chanteuse de jazz… tout m’évoque les films de David Lynch…  On nous remet un masque que nous garderons pendant toute la soirée puis nous montons par petits groupes dans un ascenseur et au moment de sortir,  je me retourne et choc : plus de Mr B…ils sont décidément très forts pour séparer amis et couples… je me retrouve seule à déambuler dans cet immense espace de 9000m2…3 entrepôts ont été réunis et entièrement décorés pour la pièce, le tout est sensé représenter un hôtel désaffecté, le Mc Kittrick Hotel.  Le décor est époustouflant : reconstitution dans les plus petits détails de chambres, de cabinets de curiosité, de multiples salons et même d’une forêt…vous changez d’étage quand bon vous semble, entrez dans toutes les pièces que vous voulez et y faites (presque) ce que vous voulez : lire le courrier déposé sur un bureau, vous allonger sur le lit, fouiller les tiroirs, ouvrir les bocaux…ce qui est curieux c’est que malgré le nombre important de spectateurs (la pièce se jouait à guichet fermé ce soir là), je me suis retrouvée plus d’une fois seule dans certaines pièces, être seule au milieu d’un cimetière et me retrouver nez à nez avec une statut de faucheuse, ça file des frissons…

Au détour d’une salle, un couloir, sous la douche même, apparaissent enfin les acteurs. Ce qui implique que si vous assistez à une scène vous en ratez forcément une autre (5 étages tout de même…), mais la pièce étant rejouée 3 fois pendant 3 heures, vous arrivez à peu près à voir toutes les scènes mais peut être pas dans le même sens que votre voisin, bref ça semble être bordélique mais en fait c’est extrêmement bien fichu car à la fin par miracle, sans même les avoir cherché, vous retrouvez vos copains ou votre moitié et vous débriefez sur ce que l’un et l’autre a vu ou ressenti. Du point de vue théâtral , je ne dirais pas que ce soit la pièce la plus marquante que j’ai vue (ah oui, j’ai oublié de préciser que les acteurs ne parlent pas…) mais je peux vous garantir que c’est l’expérience artistique la plus originale et déboussolante que j’ai expérimentée, plusieurs jours après j’y repensais encore…

room2-bg2Source : sleepnomorenyc.com

En tout cas, cette soirée mémorable a clôturé l’un des plus beaux voyages que j’ai eu l’occasion de faire et je suis déjà en train de programmer une date pour y retourner ! Je vous propose un guide pratique pour le prochain post.

 

Vous aimerez peut être