IMG_8990“Every time I see an adult on a bicycle, I no longer despair for the future of the human race” H.G. Wells.

Il est difficile de venir à Copenhague sans aucune attente ou idée reçue tant cette destination est mise en avant sur la blogosphère. Et comme toute chose tant attendue, je craignais d’être peut être déçue. Mais comment l’être avec une ville qui a un atout majeur à mes yeux : le vélo est omniprésent ! Cette ville est aussi un rêve pour les marcheurs : les rues sont larges, les quartiers historiques concentrés, les constructions assez basses pour avoir à tout moment une vue dégagée et pour couronner le tout vous pourrez vous reposer dans les nombreux parcs. Nous avons passé 4 jours mais nous aurions pu y rester encore plus car il y a vraiment beaucoup de choses à visiter, ne serait-ce que les grands musées et la banlieue que nous avons dû laisser de côté cette fois ci.

Hygge, vous avez dit hygge ?

Dans les sondages, le Danemark est souvent le pays où les gens se déclarent les plus heureux et le mot hygge revient fréquemment pour décrire l’art de vivre danois. Ce terme est difficilement traduisible, mais en gros, il signifie se recréer un intérieur douillet et profiter des choses simples de la vie entre famille et amis. IMG_8892Honnêtement, de ce point de vue, ce n’est pas que j’ai été déçue mais j’ai trouvé que cet art de vivre se retrouvait autant en Hollande. Et l’envie de soigner son chez soi doit être aussi commun aux pays nordiques à cause du rude climat et des journées courtes, non ?  Quant à se retrouver entre amis, les villes de l’Andalousie sont celles qui m’ont donné le plus envie de m’attarder dehors. En même temps,  je ne sais pas trop ce que j’espérais trouver : du hygge en perfusion ? Celà n’existe dans aucun pays ! Donc voilà, j’ai vraiment adoré Copenhague et aimerai déjà y retourner mais comment dire, il lui manque un tout petit quelque chose et je n’arrive toujours pas à mettre le doigt dessus…Vos expériences et impressions m’éclaireraient peut être ?

Transports : la petite reine porte bien son nom

J’ai trouvé que le centre de Copenhague n’était pas très étendu, il y a une dizaine de quartiers et pour vous donner un ordre d’idée, sur 4 jours nous n’avons pris le métro qu’une seule fois et de toutes façons, il n’y a que 2 lignes. Vous l’avez compris, ici, on se déplace à vélo. Bien qu’accro à la petite reine, on a préféré tout faire à pied pour prendre le temps de flâner.
IMG_8905

Ou loger ?

Venant de  Hambourg, nous avons trouvé pratique de ne pas être trop loin de la gare. Vous allez vous dire que je loge toujours près des gares mais il faut leur reconnaître 2 gros avantages : elles sont souvent en centre ville donc celà signifie de pourvoir tout faire à pied et la plupart du temps, vous avez une garantie d’avoir une liaison facile avec l’aéroport.  Située dans le quartier de Vesterbro, la gare centrale est toute jolie avec ses charpentes en bois. Le quartier de Vesterbro comme le verrez plus bas est en plus très éclectique et il y a pas mal de choses à faire. Autre quartier conseillé : si vous logez dans le coeur historique (Ströget), vous ne serez jamais à plus de 2km des lieux incontournables, mais Ströget est très proche aussi de Vesterbro, quand je vous disais que ce n’était pas très grand…

C’est aussi cher qu’on le dit ?

Curieusement, je n’ai pas trouvé l’hébergement beaucoup plus cher que dans les grandes villes européennes (nous avons trouvé une chambre à 130 euros), c’est en tout cas beaucoup plus raisonnable qu’à New York ou Londres. Pour déjeuner, je dirais qu’il y a de tout, ce n’est pas plus excessif qu’à Paris, voire même moins cher pour les brunchs !…En revanche, il est vrai que si vous voulez dîner dans un restaurant un peu gastronomique le soir, l’addition grimpe vite. Sinon, faire vos courses chez Irma ne vous reviendra pas plus cher qu’au Monop. Donc non, il ne faut pas exagérer, j’ai même trouvé Londres plus cher…

Design et shopping

IMG_9687 copyOn connaît tous la success story de la déco scandinave : entre Bolia, Hay, Bloomingville, Royal Copenhagen,  Lyngby etc…vous n’aurez que l’embarras du choix. Mais avec les sites de ventes en ligne, les articles ont malheureusement un air de « trop-déjà-vu » (je ne peux plus voir Hay en peinture…). J’ai découvert en revanche Kähler et sa tentante collection inspirée par le peintre Hammershøi. Il est indéniable que le design danois est sobre et efficace, il me rappelle d’ailleurs, par certains aspects, l’esthétisme épuré japonais.  Vous trouverez de nombreuses boutiques de décos dans le quartier de Strøget, n’oubliez pas aussi de faire un tour dans les petites brocantes du quartier de Nørrebro !

Que voir en 4 jours ?

Même en marchant seulement (bon, on a quand même BEAUCOUP marché), vous pourrez visiter tous les quartiers centraux, après il vous faudra faire des choix en terme de musées et de sites, vous ne pourrez pas tout faire. Je vous livre mes incontournables par quartier :

Le quartier contrasté de Vesterbro

Vesterbro est un ancien quartier ouvrier qui est censé être aujourd’hui la « red light district ». En réalité, il y a bien quelques bouis bouis et sex-shop au début de la rue Istedgade mais très vite, ils laissent place à des boutiques de créateurs et de déco, il parait que le quartier est de plus en plus prisé…Non loin de la gare, se trouve l’ancien quartier des abattoirs, Kødbyen, aujourd’hui envahi de galeries, bars et restaurants branchés. Au fur et à mesure que vous dirigez vers l’ouest, les résidences se font de plus en plus spacieuses et huppées. Juste après l’ancienne brasserie Carlsberg, se trouve mon premier coup de coeur à Copenhague : l’adorable Bakkehusmuseet. J’ai toujours aimé les anciens ateliers ou maisons transformés en musée pour leur côté intimiste. Celui ci était la demeure de Knud Lyne Rahbek, un professeur de littérature, critique et éditeur qui recevait avec sa femme les grands figures intellectuelles danoises du 19ème siècle.
IMG_8929Je voulais absolument voir un intérieur danois du 19ème depuis que j’ai vu les magnifiques peintures de Hammershøi (oui encore lui !). J’ai donc été comblée en voyant ce havre de paix : aahh ces pièces en enfilade, ce parquet blanchi, ces teintes douces…j’aurai pu y rester des heures, la magie était d’autant plus présente que j’étais quasiment seule dans le musée.
c copyIMG_8914b copyChaque recoin de la maison attire le regard…IMG_8915 IMG_8918 copy IMG_8928IMG_8966 e copyUne tasse de thé, des fleurs et des livres, serait-ce celà la définition du bien être ?IMG_8958 IMG_8965

Non loin de la gare, autre lieu, autre ambiance, autre émerveillement : le fameux parc d’attraction de Tivoli. En fait ce qui me plaît dans cette ville c’est que tout est vraiment « mignon » et à échelle humaine : la ville, la gare, ce parc d’attraction…L’entrée peut sembler chère (25 euros sans compter le prix des manèges) mais il serait vraiment dommage de passer à côté…Ce n’est pas tellement pour les manèges qu’il faut y aller (à vrai dire, il y a plus de restaurants et de magasins que de manèges), mais pour l’atmosphère désuète du lieu qui date tout de même de 1843 ! Cet endroit m’a fait penser au  domaine mystérieux où se déroule la grande fête costumée dans le Grand Meaulnes…

IMG_9523

IMG_9522 copy IMG_9519IMG_9548 copyIMG_9535 IMG_9559 copyOu manger à Vesterbro ?

LêLê Street Kitchen, H. C. Andersens Boulevard 8 : une cantine vietnamienne qui sert de bons petits plats, parfaite si vous êtes trop fourbu le soir comme moi et que vous avez peur de roupiller en attendant l’arrivée des plats…

Mad Cooperativet : situé dans la gare centrale, cette classieuse et immense épicerie fine (il y a aussi un rayon traiteur) est vivement recommandée si vous souhaitez acheter de quoi faire un pique nique gastronomique, un apéro dînatoire dans votre chambre ou si vous voulez cuisiner, en prime, contrairement aux apparences, les prix sont tout à fait normaux.

Si vous souhaitez voir les quartiers de Osterbro et Norrebro, c’est ici

Stroget, Nyhan et Christianshavn, c’est par

Vous aimerez peut être