Chère Nancy,

Je ne préfère pas compter le nombre d’années qui se sont écoulées depuis la dernière fois que je t’ai vue… Le temps est un redoutable rouleau compresseur et les années me semblent désormais être aussi courtes que des semestres et les semaines, des jours.

Les trois années passées chez toi figurent parmi les meilleures années de ma vie. Je savais alors qu’un jour, nos chemins se croiseraient de nouveau, il suffisait juste de le vouloir.

Ce jour là est arrivé… Je redoutais un peu nos retrouvailles, allais-je être envahie par la nostalgie ? Tes rues me feraient elles me ressouvenir de ma jeunesse perdue ? Pire, allais je verser des larmes ??? Et bien… non, même pas… Il faut dire que tant d’années ont passé et, depuis que je t’ai quittée, j’ai vécu de merveilleuses expériences et découvert le monde. Car souviens toi, tu étais mon premier voyage seule, mon premier déménagement aussi. Enfin, si on peut appeler ça ainsi dans la mesure où j’ai atterri avec une seule valise en tout et pour tout…

Je m’aperçois aujourd’hui que tu es plus grande que dans mes souvenirs. A cette époque, ma priorité était les études (ça, c’est pour ma maman, si elle me lit, ça va la rassurer), les amis et les soirées (le plus important). Mes déplacements et sorties, je m’en rends compte aujourd’hui, étaient limités dans un petit périmètre comprenant mon école, les studios des uns et des autres, le Caméo (le ciné indé de Nancy), la médiathèque et la librairie du Hall du Livre.

Je revois aujourd’hui avec émerveillement ta place Stanislas, que je considère toujours comme la plus somptueuse place du monde. Je parcours avec plaisir ta vieille ville. Je m’amuse à repérer les commerces qui survivent encore de cette époque. Et surtout, je découvre avec un oeil totalement neuf et plus curieux les façades de tes maisons Art Nouveau.

Tu comprendras alors que la fierté a pris le pas sur la nostalgie. Je suis  heureuse que tu fasses partie de mon histoire, et fière d’avoir eu le privilège de voir ta beauté au quotidien pendant trois ans. Si tu a changé ? Ne t’inquiètes pas, tu n’as pas pris une ride. Pour moi, tu seras toujours assimilée à l’insouciance, au soirées passées à rire, à refaire le monde et à débattre de films comme si la réalité n’avait pas de prise sur nous. En un mot, tu seras à toujours associée à « l’Age des possibles »  …

 Ah, j’allais oublier, à cette époque, nous étions encore à l’argentique et je me rends compte que j’ai peu de photos de toi. Je me rattrape aujourd’hui dans cet article, qui, j’espère te fera sentir combien je me suis pris d’affection pour toi.

La plus belle de toutes : la Place Stanislas, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco !

Et ses fameux portiques en ferronnerie de Jean Lamour. 

place stanislas2

Certains souvenirs sont très coriaces. Je me souviens encore que dès le début de l’hiver, lorsque les températures descendaient parfois jusqu’à -10°, l’eau gelée des fontaines emprisonnait les feuilles d’automne. Le spectacle de ces couleurs flamboyantes, figées dans glace et encadrées par la dorure des grilles, me fascinait  toujours…place stanislas nancyplace stanislas nancy

Et lorsqu’il fait beau, la place Stan est éblouissante de blancheur (pensez à vos lunettes de soleil !)

Nancy
La Grande rue et la porte de la Craffe…
Le parc de la pépinière…

Nancy, le berceau de l’Art Nouveau en france

Louis Majorelle, les frères Daum, Émile Gallé, Jacques Grüber, Emile André sont les principaux artistes qui ont oeuvré au rayonnement de la Lorraine à travers le mouvement de l’Ecole de Nancy au début du 20ème siècle. Ces artistes puisaient leur inspiration dans le monde végétal. Comme vous le verrez sur les photos, tout est en courbe et volutes et le motif floral est omniprésent.

Je vous donne un peu plus bas des conseils pour partir sur leurs traces.

Nancy

Nancy

Nancy

Nancy

Nancy


Y aller :

Même si avec ses 48 000 étudiants, Nancy arrive souvent dans le top des villes où il fait bon apprendre, pas besoin de retourner à la fac pour découvrir ses merveilles ! Elle est à 1h30 de TGV de Paris (Gare de l’Est) et à une heure maxi de vol (Aéroport Metz-Nancy) selon votre lieu de départ.

QUE Visiter ?
La Place Stanislas et dans son prolongement, la Place de la Carrière
La vieille ville autour de la Grande Rue, l’église des Cordeliers, la Basilique Saint-Epvre
La maison Majorelle (attention, elle est en travaux pour encore 2 ans), l’intérieur reste ouvert pour les visites mais malheureusement, l’extérieur est entièrement bâché donc vous risquez d’être déçus si vous venez pour les vitraux.
Le musée des beaux arts : nous y avons vu de très beaux tableaux d’Emile Friant et surtout une somptueuse collection de la cristallerie Daum
Le Musée de l’Ecole de Nancy pour voir des reconstitutions de salles aménagées dans le style Art nouveau
Parcours Art nouveau :
Je vous conseille de vous procurer à l’office du tourisme une plaquette gratuite vous proposant différents itinéraires. Vous pourrez voir de très beaux bâtiments Art Nouveau dans le centre ville : la Chambre de Commerce, le Crédit Lyonnais de la rue Saint-Georges avec son immense verrière, la sublime brasserie Excelsior…
Vous verrez aussi quelques villas Art Nouveau au Quai Claude le Lorrain, autour du Parc Sainte Marie (rue Felix Faure) et dans le quartier Saurupt.
 
Parc et jardins :
Le parc de la pépinière bien sûr, l’intimiste parc Blondlot, le parc Sainte Marie, le Jardin Alexandre-Godron.
Manger, boire un verre :
– Pour goûter aux spécialités lorraines et alsaciennes, je vous conseille vivement les Frères marchand, 99 Grande Rue
– Pour une cuisine moins calorique mais savoureuse : La table de Bea, 23, Grande Rue
Voyou burger, 20 Rue Stanislas, des énoooormes et délicieux burgers
Les cafés de la place Stan pour prendre tout son temps pour regarder les détails des grilles de Jean Lamour. Observez bien, les courbes sont très complexes, c’est en essayant de les reproduire au crayon que je m’en suis rendue compte.
– J’aimais aussi prendre un pot place St Epvre (au Ch’timi !)
 
A déguster sur place ou rapporter :
Nancy comporte de nombreuses spécialités, les produits phare sont la bergamote et la mirabelle. C’est à Nancy que j’ai goûté pour la première fois à la saveur de la bergamote avec les fameux bonbons, et depuis, je cherche tout ce qui a trait à cet agrume. Alors quand je tombe sur une madeleine à la bergamote…Au fait, saviez vous que c’est à Nancy qu’ont été inventés la madeleine et le baba au rhum ?
mirabelles

Voici des adresses de confiseries et pâtisseries que je vous conseille :

Maison Cadici, 82 grande rue

Maison Gwizdak, 19 Rue Raugraff

Boulangerie Pâtisserie Gollé, 125 Grande Rue

Les soeurs Macarons, 21 Rue Gambetta

Confiserie Lefévre-Lemoine,  47 Rue Henri Poincaré. Un magnifique endroit comme on en trouve rarement : moulures en bois, faïences de Luneville sur les étagères, variété incroyable de bonbons et chocolats dans des bocaux de verre…

Je vous laisse avec un gâteau lorrain à l’eau de vie de Mirabelle acheté à la Maison Gwizdak. La boîte fût très pratique pour le train et le gâteau délicieux…Maison Gwizdak

Maison Gwizdak

Alors tentés par Nancy ? 

Vous aimerez peut être